La “brèche” reprend ses ravages à Pilote-Barre

La “brèche” reprend ses ravages à Pilote-Barre

Après quelques mois de relative tranquillité, la conjonction actuelle des grandes marées avec une forte houle venue de l’Atlantique Nord a accéléré le phénomène de destruction des rives dans la zone de Pilote-Tassinère (Gandiol).
Sous l’assaut des vagues, plusieurs maisons se sont écroulées. Pire, l’eau arrive par les lagunes du Nord et semble entourer désormais l’ensemble du village.
Créée artificiellement en 2003 la nouvelle embouchure du fleuve Sénégal atteint désormais plus de 6 kms !!
Scindée en deux, sa partie Sud peu profonde est une simple entrée de lagune d’eau salée jusqu’à Potou (lieu de l’ancienne embouchure). A ce niveau les vagues commencent par attaquer la plage, puis arrachent les filaos et poussent progressivement le banc de sable dans le fleuve, ce qui engraisse même la rive Est qui semble hors de danger.
Quant à la partie Nord, véritable sortie du fleuve, elle expulse l’eau et le sable vers l’océan. Beaucoup plus profonde, elle laisse aussi rentrer la grosse houle qui arrache le sable non stabilisé en quelques heures seulement… Cette partie de l’embouchure dérive vers le Sud un peu plus tous les jours sous l’effet du courant Nord-Sud de l’Ocean Atlantique pour se retrouver tôt ou tard face aux habitations.

Article et photos : Jean Marie Dupart