Retour sur les Fanals 2016

Retour sur les Fanals 2016

Comme chaque année, fin décembre, les habitants de Saint-Louis du Sénégal ont célébré leur ville et leur histoire au travers des Fanals.

Cette tradition datant du XVIIIème siècle nous rappelle le prestigieux passé de l’ancienne capitale du Sénégal et de l’Afrique Occidentale Française. A cette époque coloniale, les blancs venus d’Europe, souvent de France, avaient le droit de se marier “à la mode du pays” avec de belles Saint-Lousiennes noires ou métisses lesquelles accédaient alors au statut privilégié de Signares. Certaines d’entre elles devinrent de grandes commerçantes et, de leurs unions naquirent des enfants métis, les mulâtres, qui devinrent une sorte de société aristocratique à Saint-Louis, Dakar ou Gorée.

Aujourd’hui, durant les fanals, Saint-Louisiens et Saint-Louisiennes, vêtus de leurs habits traditionnels, fêtent cette grande époque de Saint-Louis. Les Signares, les percussions, les danseurs et les chars construits par les habitants illuminent les rues de la ville dans un grand défilé populaire.

 

A lire aussi : Les fanals de Saint-Louis-du-Sénégal : une remontée dans le temps

Photos : El Junio